Saison 2.22 : Hé, toi, le connard !

mort-maurane.jpgIl y a 40 ans, en mars 78, tu venais à peine de priver la planète du King que le Cloclo des jeunes était envoyé ad patres par un stupide faux-contact, ça ne m’émut que peu mais on adorait rigoler sur ses chorégraphies, rhâ, aaah ! On chantait Alexandrie.dra le week-end de sa mort à la fête d’unité, ça a jeté comme un froid.

Probablement pour faire bonne mesure entre la variété populaire et celle de qualité, tu nous arrachas le grand Jacques en octobre. « Ne me quitte pas » à répétition lancinante m’avait énervée petite alors que les affres de l’amour m’étaient étrangères, mais là, j’étais à fond sur « L’homme de la Mancha »*, plus en adéquation avec mes désirs et interrogations personnelles.
La quête du Graal et de l’impossible amour, à 20 ans ça parle, je connais les chansons par coeur pouvant vocaliser de Sancho à Dulcinea en passant par Don Quichotte avec une maestria que moi seule dois apprécier !

Parmi mes chanteurs préférés, tu t’es ensuite un peu calmé pour me mettre une sérieuse estocade en 86 avec l’accident stupide de quelqu’un de bien, Daniel Balavoine. J’aimais tout mais surtout un de ses premiers disques moins connu, « Les aventures de Simon et Gunther »** racontant l’histoire de deux frères séparés par le mur de Berlin, là aussi, pas une parole ne me manquait, quant à arriver à faire aussi bien sa voix de tête, je l’essayais en toute intimité !

En 91, tu as décidé de me mettre au tapis, en mars, de nouveau, c’est l’homme à la tête de chou que tu envoyais au paradis des laids sans délai mais aussi celui des lumières poétiques, certes on savait que Gainsbarre ne ferait pas longue cigarette mais quand même !
C’est bien toi le vieux chameau, le vieux bandit, espèce de vieille canaille !

Et que tu remets une couche en novembre !

Carrément mon chanteur préféré de tous les temps.
Que t’avait-il fait Freddie ?
T’es homophobe pour avoir répandu cette merde sur la terre ?
Finies les envolées lyriques, les montées et descentes avec cette voix chaude de gorge*** qui me faisait dresser les poils, le seul chanteur dont j’ai la collection complète des œuvres !

Vraiment, pourquoi tu m’as fait ça ? The show must go on ?

En 92 après m’avoir enlevé ma soeur en février, c’est en août que  le prince des villes , comme une étoile filante, passe à la trappe, Michel Berger dont l’opéra Starmania a tourné en boucle sur mon desk cassette mais dont toutes les chansons m’entraînaient vers les paradis blancs, sans substance supplémentaire que sa musique.

Bon par la suite, tu as continué à te composer une chorale d’artistes hors norme, allons-y pour continuer à éliminer un Beatles prématurément et tant qu’on y est le roi de la pop, bon il n’était (devenu) que blanc-blanc de peau par injections et moralement il fallait sans doute le rappeler à l’ordre ; t’es raciste en plus ou tu as enfin voulu protéger les petits garçons ?

En plus on avait le même âge, bordel !

Et puis, question assassinat de musicien (parce que pour le reste t’es pas mal non plus), tu t’es déchaîné ces derniers temps, si je n’avais aucun disque de Johnny, l’écouter était toujours enthousiasmant, mais quand tu nous as liquidé France Gall, je n’ai pas aimé du tout, déjà tu lui en avais fait baver mais en plus laisser son fils orphelin et sans sœur (y a pas de nom pour ça) et toute la francophonie avec, ce n’était pas sympa du tout. Avec mon pote Chris, elle nous rendait libres dans notre tête quand on jouait au scrabble en retournant sans cesse le vinyle «Tout pour la musique » sur la platine.

Mais là, ce matin, six heures du mat’, j’ai des frissons, je ne peux y croire, tu nous prives de Claudine, Claude, Maurane, voix unique entre rock, jazz et ballade...
Que je chéris son premier disque et les suivants, que je l’ai aimée il y a 30 ans sous la pluie à Stavelot et dans tous les concerts où elle m’a enchantée, que je la mets sur le même pied que Freddie !

Ben oui.

Alors toi, je ne sais si tu es le plus rosse, non je suis trop gentille ...le plus salaud**** mais certainement le plus sadique de tous ces êtres virtuels.

Toi que certains croient être le maître du monde.

Qui veut notre bonheur.

Et moi je crois que le bonheur est avant tout sur terre.

Alors pourquoi nous l’enlever ?

On dirait qu’il n’y a que les dictateurs qui survivent à ta roulette russe...

Bobonne n’est pas contente et espère qu’elle a raison de penser que tu n’existes pas.

Connard !

* La quête, comment ne pas transir ? 
** Vraiment à découvrir ...
*** Analyse scientifique de la voix de Freddie Mercury 
**** Juste pour que les étrangers comprennent l'allusion

Eh voilà, Mau, jamais tu ne deviendras sexa, morte apparemment sans douleur après une semaine de retrouvailles avec tous ceux qui t’aiment et t’admirent.
C’est peut-être une chance mais pas pour ta fille ni ta famille et amis. Evidemment, tu manqueras...

Facebook

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/109