jean.jpg Il sont là empilés, la boutonnière fatiguée, la pression molle, la couture lâche.

Attendant désespérément un retour en grâce.

Il y a ce T-shirt presque plus vieux que toi, orange, arborant avec gêne une tache propre, je parle de celui-là, oui, celui-là, acheté en full in love lors de soldes de boutique.

A ses côtés la belle fleurie seventies étalant avec fierté son col pelles à tarte, témoin ému de tes premiers baisers,

Replié et has been, le blazer décor pieds de poule, col en velours et épaulettes qui te donnait un air BCBG* dans les nighties.

Refoulé, ce polo édenté de ses boutons, à la marque déposée qui semble te reprocher, la larme de crocodile à l’oeil, de l’avoir oublié.

Oublié ce pull si confortable, la maille détendue, la peluche abondante et qui n’a plus que la forme de tes genoux quand tu t’y lovais.

Sur la pile parallèle, les pantalons.

Encore fier, celui à pinces qui accompagnait les vestes chics. Plus timides, ces jeans taille haute naturellement décolorés aux genoux déchirés et bas de jambe effilochés, la tirette usée plus prête à s’ouvrir qu’à se fermer.

Enfin, gênés d’être encore là, malheureusement promis au goulag des travaux de bricolage, ces informes souvent troués mariés aux sweats reclus de même acabit.

Isolée, une jupe, souvenir d’une tentative de féminité, à sa gauche une jupe-culotte-salopette compromis plus souvent porté.

Traitement de faveur, deux robes, achats obligés pour cause de mariage, ont encore leur place du côté penderie, elle le font savoir à grand coups de couleur vive et décolleté provocant.

A l’étage supérieur, goguenarde les nargue ta collection de T-shirts rayés de tout modèle et toutes couleurs. Ceux-là ont toujours été tes préférés, intemporels, revenant à la mode tous les ans. Même élimés, ces chouchous tu les porteras toujours !

Chaque fringue retrouvée au fond de l’armoire a son histoire.

C’est pour ça que tu les aimes, à chaque décision d’élimination radicale de ces brols** encombrants ils te regardent, la couture humide et la couleur aguichante.

Oui, tu as vraiment aimé ces couleurs !

Puis, vraiment, l’idée qu’il y a si peu de temps, tu rentrais dedans et que ça peut revenir (tu y crois dur comme fer), aide à conserver sinon de choix, une place minimum dans le bas ton armoire à ces vêtements immettables mais toujours adorés.

Ce qui est chouette au bout de tellement d’années, c’est que tu as toujours un truc planqué dans tes garde-robes qui revient à la mode ! Et que tu peux customiser ... si t’as pas grossi !

Ils le savent.

Ils te regardent entassés mais tentateurs. Le vintage est à la mode crient-ils d’une seule voix ! Effectivement, après une victoire décennale insolente du taille basse, le taille haute prend sa revanche inattendue en ces derniers mois.

Le pantalon taille haute carrément, oui mais bon, faut le cul et j’l’ai plus !

Eh quoi, depuis quand tu suis la mode ?

Ben quand même, quand j’étais jeune ...

Ah, ça ne s’est jamais vu !

Si si, jeans évasés puis tuyau, chemisiers cintrés  puis exagérément larges, semelles compensées, sabots, boots. Les motifs, puis l’uni, le court puis le long le collant puis le large, le femelle puis la garçonne, pfff fatiguant !

Ben voilà , avoue !

... ?

T’aimes pas vraiment la mode !

Ben non, enfin si, j’avais des pattes d’ef’ au bon vieux temps des pattes d’ef’, mais on ne trouvait que ça. Maintenant, il y a de tout, les pantalons amples, les Boyfriend, les droits, les leggings, les très longs, les 3/4, les corsaires... Les chemises strictes, les dentelles, les T-shirt moulants, les sweats-sacs. Des chaussures plates, à talons, compensées, des tennis, des toiles ...

La mode actuelle passe du look de la sportive à la pute en passant par celui de la femme d’affaire avec toutes les nuances intermédiaires.

Je peux donc tout mettre ... si je rentre dedans.

Mais non, malgré tout, je n’aime pas mode je la subis.

* BCBG Bon Chic Bon Genre
** Brol (Belgique) Désordre - objet sans valeur.

Une pensée pour Michèle Bernier que j’apprécie et qui a passé le cap fatidique en août.

Facebook

Commentaires

1. Le 31/10/2016, 15:23 par Hobby001

Sound familiar

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/19