Les Billets Blancs de Bobonne

07/02/2018

Saison 2.16 : Une enfance pas comme les autres

americain-cemetery.jpgUn après-midi de septembre 1958, le haut-parleur du cimetière militaire américain de Neuville-en-Condroz annonça ma naissance.
Le personnel et les jardiniers purent se réjouir de cet heureux événement qui agrandissait la famille de leur intendant.

Quant aux 5328 résidents permanents, ils ne manifestèrent pas leur enthousiasme mais il est possible qu’une brise joyeuse circula entre les croix de marbre blanc...

Lire la suite...

28/01/2018

Saison 2.14 : Janvier...

ougree.jpgAujourd’hui, il fait gris... comme à peu près tous les jours de janvier, et aussi tous les jours de décembre.

Et pourtant, c’est à chaque fois différent.

Le ciel est plus ou moins chargé, il pleut plus ou moins fort, les arbres se balancent doucement sous la brise ou résistent à la tempête. Le soleil fait quelques apparitions (si, si ! observez bien !) et, comme les arbres verdissent déjà légèrement (il n’a – presque – pas gelé) ils forment un joli contraste de couleurs avec le gris presque uniforme du ciel.

L’autre jour, dans la cour du théâtre, j’ai entendu chanter un merle. C’est mon petit rendez-vous de début d’année, il est toujours le premier à chanter, et me rappelle qu’un jour, le printemps viendra.

Lire la suite...

14/01/2018

Saison 2.12 : Roi et reine d’un moment

++++Je me laisse aller à la poésie de cette belle fête de l’Épiphanie, que j’aime bien.
Quatre, cinq heures, entre chien et loup, rougeurs, ombres et lumière par dessus les arbres.
Ces rois mages complètement dingues, qui traversent le désert et s’amènent tout con, avec leur or, leur encens et la myrrhe devant le petit Jésus !
Quelle histoire !
Et puis, les jours rallongent, n’est-ce pas, la lumière revient, la galette est dorée et, paraît-il, représente un soleil.

Tout ça me plaît et me transporte.

Lire la suite...

24/12/2017

Saison 2.9 : Petit Papa Noël

bobonne-patricia.jpgJe t’écris parce que ma petite cousine, enfin, elle est n’est plus si « petite » que ça, elle a même une paire d’années d’avance sur moi… Je disais donc que Brigitte, oui, elle s’appelle Brigitte, me laisse « carte blanche » sur sa page Bobonne Bougonne, avec comme seule consigne de me raconter en deux A4, si possible avec humour...
Mais, lui dis-je, je ne suis pas encore sexa et plus trop sexy d’ailleurs ! Pas grave, me répond-t-elle, tant que t’es drôle. Je m’en vais donc te narrer, Petit père, deux ou trois anecdotes de ma vie d’archéo-quinqua, bientôt néo-sexagénaire.
D’abord, ’faut que je te raconte, PPN - oui, Noël, je vais t’appeler comme cela, c’est plus simple - comment j’ai retrouvé Brigitte… Mais je parie que tu as deviné puisqu’apparemment tu sais tout !
Donc, tu sais aussi que nos grand-mères étaient sœurs ?
 … et tu te dis : « Normal ! »
Sauf que nos grand-pères étaient…
… mais non, pas sœurs, PPN, frères, PPN, frères !

Lire la suite...

09/12/2017

Saison 2.7 : Sus au harcèlement textuel !

kroll-2.jpgA l’heure où les accusations de harcèlement sexuel pleuvent comme vache qui pisse et où il est devenu tendance de « balancer son porc » (expression très classe dont on s’étonne qu’elle n’ait pas encore fait réagir Brigitte Bardot…) à tel point que le noyau dur (n’y voyez aucune image particulière Mesdames) d’hommes galants qu’il nous reste, hésite désormais à nous céder le passage – car cet acte autrefois tant appelé de nos vœux risquerait aujourd’hui d’être interprété comme le préalable nécessaire à la paluche aux fesses -, d’autres agissements à répétition commencent à agacer au plus haut point la bobonne bougonne que je suis fraîchement devenue.

Oui, moi, amoureuse inconditionnelle de notre belle langue de Molière, je n’en peux plus de ce véritable harcèlement textuel qu’on nous fait subir, hommes et femmes confondus.
Tout a commencé lorsque certains, en mal de pédanterie, ont un matin été subitement victimes d’une illumination suprême : il s’imposait d’urgence de valoriser certains métiers en redorant leur dénomination…

Lire la suite...

19/11/2017

Saison 2.4 : Sociologue des bobos

gene.pngA cette époque où pullulent par le biais de toutes sortes de médias les infos les plus diverses concernant le bien-être et la santé, il est de bon ton de s’en gaver. La normalité, la maladie physique et mentale, la recherche constante d’un mieux-être (rendue quasiment obligatoire sous peine de déphasage social), les compléments alimentaires, les pilules du bonheur… tous ces éléments doivent être intégrés dans notre quotidien parfois palpitant.

Aussi loin qu’ils remontent, mes souvenirs baignent dans le monde paramédical et médical. Je suis née en bonne santé, occupant sans aucun mérite ni gloire la quatrième position dans une fratrie qui s’agrandira, cinq ans après ma naissance, avec l’arrivée d’un petit frère. Pendant ces cinq années glorieuses, je fus chérie dans ma condition de rawette*. J’étais petite, toute petite. J’étais sensible, très sensible. Et malade… souvent malade.

Lire la suite...

05/11/2017

Saison 2.2 : TOC, TUC, TEC, TAC, TIC…

dubus.pngLorsque La Bobonne Bougonne m’a proposé d’écrire un billet sur son blog, j’ai d’abord pensé “To blog or not to blog, serais-je devenue une Mamy Ronchon ?”

Mais, que nenni, comme on dit chez nous en Principauté, c’est pour moi un honneur d’être ici. Comme elle, je viens de fêter mes noces d’argent avec la vie, ce qui me situe à la croisée des chemins entre la modernité et le bon vieux temps.

Tant qu’à parler de noces, je voudrais, sans fausse pudeur, vous dire quelques mots de la relation tumultueuse que j’entretiens avec les nouvelles technologies, les Technologies de l’Information et de la Communication.

 

Les TOC, c’est troublant,
Les TUC, c’est succulent,
Les TEC, ça roule de temps en temps,
Et TAC, j’ai du répondant.

Mais les TIC, … c’est rebelle ! *

Lire la suite...