07/08/2018

Saison 2.28 : À l'eau, quoi !

pieds.jpgÀ l’heure où la canicule te ferait passer le moindre ru pour une piscine olympique jusqu’à t’y rouler comme une baleine échouée, où tu rêves d’un voyage sur la banquise voire de passer le reste de l’été dans ta cave si tu en as une ; tu te rabats, selon tes disponibilités, à prendre une douche toutes les heures, lire un Zola entier dans ta baignoire remplie d’eau froide ou carrément te résigner à aller en piscine publique.
Noire de monde et tellement bruyante que le souvenir de tes enfants faisant leur première dent te semble une berceuse délicieuse.

En plus, il te faut un maillot.

Lire la suite...

21/07/2018

Saison 2.26 : Ode aux Brigitte

cover_etvoustumaimes.jpg Dans la distribution de prénoms, Bobonne a été plutôt gâtée pour son époque.
Il était dans le vent comme la robe Vichy, la bouche gourmande et les seins d’une certaine Brigitte aux initiales BB.
Simplement, je n’ai jamais été la seule Brigitte dans ma classe tellement le prénom avait inspiré mère et père, pour des raisons différentes j’imagine, entre projection et envie.
Il eut fallu que je répétasse un peu trop mon cursus scolaire pour ne plus croiser une seule Brigitte tellement le feu de ce choix parental fut ardent mais éphémère *.

J’ai échappé aux Colette, Christiane, pire, Josiane ou Monique voire Martine**, joli mais galvaudé grâce à une BD célèbre fort jouissivement détournée de nos jours et fais donc partie des (ex)enfants qui ont l’avantage d’hériter d’un prénom de leur époque, ni ringard ni ridiculement original, courage aux Cerise, ou subitement devenus la quintessence de la vulgarité prolétarienne, les pauvres Brenda et Brendon, ne parlons même pas des Kevin qui vivent un enfer immérité.

Lire la suite...

30/10/2017

Saison 2.1 : Troisième âge et tutti quanti.

momie.jpgÇa y est le cap est passé, j’ai carrément traversé six décennies en assez bon état et fais désormais partie des "trois fois vingt".
Tout un nouveau vocabulaire peut être appliqué à mon cas, enfin si je le veux/vaux bien !
Obsolète, désuet, suranné, quels jolis mots pour dire (dé)passé, démodé, ringard !
Il pourrait aussi y avoir cacochyme*, mais en principe j’ai encore une vingtaine d’années avant de mériter un tel qualificatif mélangeant phoniquement "cacophonie" et "schisme" et bien plus comique à l’oreille que son sens réel.

Oui, quand on vieillit apparemment tout devient bruit et on se coupe petit à petit du monde. Mais je n’en suis pas là, pas de prothèse auditive et je supporte encore des soirées bruyantes et conviviales avec "mes" Desperate Housewifes.

Des années qu’on vieillit de concert.

Lire la suite...

16/05/2017

Semaine S-22 : Écris quelque chose de drôle ! 

facebook-blog.jpgUne amie me dit que je parle trop de moi, je lui réponds que c’est un peu l’idée.

- Mais ça devient chiant...

Être drôle n’est pas donné à tout le monde et se fait généralement lâchement au détriment d’autrui.

Je lui dis que je ne peux décemment pas me foutre de la gueule, et pourtant j’ai des idées, de mes contacts Facebook qui publient sempiternellement le même genre de posts.

- Et pourquoi pas ?

C’est vrai qu’entre partage de passions, d’amours et d’idées fixes, je n’ai que l’embarras du choix des petites obsessions de mes zamis.

Lire la suite...

12/12/2016

Semaine S-44 : Confessions de quinqua retombée en jeunesse !

age-tendre.jpgEh oui, j’en suis quasi gênée, le weekend passé je suis allée voir "Age tendre, la tournée des idoles", spectacle de gloires chantantes essentiellement seventies, pour ceux qui l’ignorent. Et pire, c’est la deuxième fois que je m’y compromettais ! A chaque fois ce fut un cadeau altruiste à une amie, beaucoup plus jeune que moi, fan de tout ce qui est ringard, euh vintage...

Lire la suite...