vaccin-covid.JPG, mai 2021Par une intervention presque divine, prématurément lui semble-t-il, Bobonne a été invitée à la vaccination, par SMS ( mais comment cette main céleste connaît-elle son numéro ?) puis par lettre à l’ancienne.
Merveille ! On peut encore recevoir un courrier postal qui n’est ni une facture, ni un recommandé, ni son journal quotidien, petit plaisir olfactif, tactile, ludique et intellectuel du matin de tout sexagénaire qui se respecte.
On vous laisse imaginer l’excitation de Bobonne, dans son vieux pyjama élimé comme les autres par une année de confinement, lunettée, le crayon à gomme à la main, le nez sur son mots-croisés mais aussi le pc portable ouvert, faut pas la pousser quand même ! In the wave...
Mais passons.

Bobonne est doublement ravie, à elle bientôt la liberté !
Enregistrement en ligne facile pour l’endroit et le vaccin qu’elle préfère.

Jour J, une bobonne amie la dépose devant l’entrée du WEX, on ne sait jamais en cas de souci majeur...

Dûment bâillonnée du masque fédéral toxique, Bobonne est joyeusement accueillie par un sémillant militaire blagueur pour contrôler la convocation.
- Attention, il n’a pas mangé ! dit-il en désignant le contrôleur suivant (vérification que Bobonne est sur la liste).
- Haha, il va donc me manger ? Y a de quoi ! plaisante-t-elle.
Couloirs, balisés, files presque inexistantes, ambiance super joviale, vraiment, organisation magnifique.
Sinon que son "questionnaire médical" rempli Online ne leur est pas transmis , oui, présent continu.
La perfection n’existe pas.
Tout se règle simplement dans la bonne humeur, on est en Belgique quand même !
...

Arrivée dans la cabine. A la question "pourquoi pas dans la fesse ?" il lui est doctement répondu qu’on n’est pas certain de traverser la graisse pour accéder au muscle.
Bobonne ne le prend pas pour elle.
"Détendez-vous et respirez madame."
For intérieur : "Non mais, tu crois que ta mini-aiguille me fait peur à côté de celle trois fois plus longue et épaisse qui m’a injecté de l’acide hyaluronique sous la rotule ?"...
Bobonne est vaccinée sur le bras de son choix.
Encore un petit contrôle de papiers puis 30 minutes d’observation pour cause de terrain allergique.
45 minutes après son arrivée, sortie via une expo de peinture d’artistes locaux, que du plaisir !
Elle retrouve la bobonnette de 50 ans (hypocondriaque) qui a mal au bras et se sent mal !
Somatisation trop amusante !

Bobonne se gausse.

Résultat au bout d'une semaine : pas de symptômes évidents, peut-être de très légères céphalées et fatigue mais même pas sûr que ce soit dû au vaccin et quand bien même, c'est plutôt signe que son corps de déesse fabrique des anticorps !

Aujourd'hui, c'est le tour de la susdite bobonnette qui pré-somatise à mort ! Heureusement, une piqûre unique avec Johnson et Johnson !

Une seule conclusion, pour nous libérer tous : VACCINEZ-VOUS !

Edit : Bobonnette est venue dire bonjour J+1 (je la croyais morte) avec des yeux qui roulaient, je lui dis : " t'as bu" ?
- Nooon, mon père m'a dit la même chose hier ! Je me suis sentie comme saoûle dès après la piqûre ! Mais j'ai lu que c'était un symptôme post-vaccin reconnu ! Bobonne confirme, cette fille a un problème ...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/141