Le microcosme de l'all-in... J+3

Réflexions humoristiques d'une sexa.

Billet

porte-bleue.jpgJe vous parlais l'autre jour de madame Bidocon, monsieur n'est pas en reste, moins bruyant que madame (il faudrait déjà qu'elle le laisse parler), il offre cependant un spectacle pittoresque.

Lunettes solaires fichées jour et nuit sur le crâne rasé (donc pas pour retenir ses cheveux), il est précédé de son ventre rebondi mais néanmoins légèrement tombant sur l'élastique de son pantacourt, comme son T-shirt est un peu court lui aussi, nous avons droit d' apprécier son nombril au milieu du quartier de chair ainsi exhibée.

Mais les Bidocon semblent quasiment aristocratiques à côté des Groseille nouvellement arrivés. Habillés de vêtements informes, leurs yeux pers semblent injectés du même sang qui couperose leurs joues au point qu'on les imagine sortant titubant au petit jour du pire boui-boui carolo.

La famille Mohamed standard est composée d'un mari souvent bien mis, d'une épouse voilée ou pas mais toujours coquette et de plusieurs enfants que leurs parents considèrent manifestement comme des rois, qui courent en beuglant dans tous les sens dans le restaurant pendant que les parents ayant chargé les assiettes en pyramide mangent en en répandant partout et en laissant la moitié à la fin du repas.

Quant à la grande majorité des couples, toutes nationalités confondues, ils parlent plus aux serveurs qu'à leur moitié tout en, pour les plus atteints, pianotant sur leur smartphone.

Et puis il y a madame Seule, quinqua sympathique et enjouée, et monsieur Célibataire quinqua timide et assez bel homme malgré une peau un peu rougeaude. Ces deux-là se sont rencontrés, et ce fut un plaisir de les voir heureux et se bécotant comme des ados (monsieur Célibataire en est encore plus rouge). Que de souvenirs...

Pour la fin : L'épilogue

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/6