Une semaine en All-in, l'épilogue. J+7

Réflexions humoristiques d'une sexa.

Billet

tunisie-3.JPGAu terme de six jours sinon idylliques du moins relaxants (si on se tenait à bonne distance des Bidocon et de leurs deux amis beaufs de même acabit), la dernière journée nous a donné hâte de partir comme l'a finement résumé, madame Jeunefemme, une vraie, sympathique, drôle et néanmoins discrète liégeoise quoi !

Après un lever sous ciel brellien et une fraîcheur avant-coureuse de ce qui nous attendait le lendemain, invasion massive de familles tunisiennes pour le week-end !

Comme on se les gelait dehors, tout ce beau monde était entassé dans le restaurant ayant du coup pris l'ambiance d'une cantine scolaire non surveillée. Et c'est à ce moment que les limites du all-in sont apparues dans toute leur cruauté. Files, bacs vides, slalom entre enfants et poussettes, le tout dans une cacophonie impossible à éviter.

On n'entendait même plus madame Bidocon, c'est dire.

Et ça, tant le midi que le soir puisque personne ne voulait se frigorifier aux bars-snacks extérieurs. L'apothéose eut lieu pendant le spectacle vespéral toujours de très bonne facture. Dans une ambiance apocalyptique, enfants toujours aussi remuants et bruyants, parents comme à la foire, il était pratiquement impossible d'entendre les chansons de lady Gaga que les pauvres danseurs s'escrimaient à illustrer (pour autant qu'on puisse les apercevoir). Comme nous l'a dit Chicho, le chorégraphe excédé (une caricature du gay) : « on se croirait dans un sketch ».

C'est le lendemain que la bonne nouvelle est tombée, alors qu'à l'aube nous prenions notre petit déjeuner (un toast au fromage inappétissant) au bar extérieur 24h/24h que venaient à peine de quitter les Bidocon (hahaha, y a deux heures, on y buvait encore !), que madame Jeunefemme, liégeoise donc, m'a appris que ces derniers étaient carolos (quoi tu ne l'as pas entendu ? Ils l'ont beuglé tout azimut toute la semaine)! Il y a des jours où on est content de s'être trompé !

Et nous sommes donc rentrés avec les belges dont madame Babeleer Supercrampon qui sait tout (à fuir) et madame Vieillebelle, fesses aussi plates que seins à arguments, le tout coiffée d'un complément capillaire « longue chevelure blonde » dont on voit la couture sous les mèches des vrais cheveux qui lui restent, et sa moitié monsieur Vieuxbeau (genre, avec sa belle, cause toujours tu m'intéresses).

Rassurez-vous, il y avait quand même des gens « normaux » comme madame Flamande ma nouvelle amie (qui a gentiment fait l'effort de me parler français toute la semaine) !

A bientôt pour de nouvelles aventures.

J'ai oublié la traduction du tag mais j'ai souvenir qu'il était correct, si quelqu'un peut traduire...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/7