Semaine S-22 : Écris quelque chose de drôle ! 

Réflexions humoristiques d'une sexa.

Billet

facebook-blog.jpgUne amie me dit que je parle trop de moi, je lui réponds que c'est un peu l'idée.

- Mais ça devient chiant...

Être drôle n'est pas donné à tout le monde et se fait généralement lâchement au détriment d'autrui.

Je lui dis que je ne peux décemment pas me foutre de la gueule, et pourtant j'ai des idées, de mes contacts Facebook qui publient sempiternellement le même genre de posts.

- Et pourquoi pas ?

C'est vrai qu'entre partage de passions, d'amours et d'idées fixes, je n'ai que l'embarras du choix des petites obsessions de mes zamis.

A tout seigneur, tout honneur, je hais ces joueurs qui se servent de ton adresse pour avoir des sucreries virtuelles et autres bons bons gratuits si tu t'inscris à leur jeu addictif ou leur chaîne illusoire, j'ai assez avec mes propres faiblesses, merci.

Il y a les zamoureux des zanimaux, mais que de ça, les plus prolifiques et mono-idées et sur lesquels j'ai déjà tiré quelques conclusions personnelles, hasardeuses et quasiment politiquement incorrectes (relire ici), j'ai même fait un test avec un billet pro-animal's love, et je confirme, les bébêtes ça séduit.
"On ne s'en lasse pas, elles seules ne nous jugent pas et nous aiment inconditionnellement et plus on connaît les hommes, plus on les aime..."
Sauf qu'ils sont tous, même les chats, totalement dépendants d'une bonne bouffe, c'est comme ça qu'on les dresse qu'ils nous aiment. Je reconnais que le chien est manifestement masochiste et d'une fidélité qui tend à la bêtise dans les cas extrêmes, c'est sans doute pour ça qu'il y en a trop qui se retrouvent martyrisés et je n'aime pas ça non plus.
Mais, bon, outre les vidéos "so cute"* auxquelles il est difficile de résister, est-il nécessaire de publier toutes les tortures plus ou moins avérées ou disparitions souvent obsolètes, généralement par séries d'une dizaine d'affilée quand le zamoureux des bêtes fait sa connexion hebdomadaire?
Les chats, je les adore, mais ma chatte commence à remarquer que je lui envoie un regard de plus en plus meurtrier à chaque lecture de mon mur. Oui, je m'engage solennellement à ne plus jamais partager la moindre image de chat ! Sauf du mien, bien entendu.

Extrêmement productifs sont les bricoleurs et les fanas d'artisanat, jamais avares de publier leur dernière création sans en éluder aucune étape. De la vraie réussite au goût à chier, je suis toujours partagée entre l'abstention de réaction, l'encouragement poli ou la critique constructive. Je ne me prive évidemment jamais de l'opportunité d'un enthousiasme sincère, soulagée d'enfin prouver mon intérêt.
Je ratisse large, j'y inclus les jardiniers qui nous délectent de l'éclosion détaillée du moindre bourgeon, de l'empilage judicieux de nos déchets verts et de leur délicieuse production.
A mettre dans la même casserole, les cuisiniers ou autres gastronomes occasionnels qui me gavent tout autant avec toutes ces images de mets originaux "aisément" préparés ou goulûment dégustés, saturant mon petit appétit dès la première photo.

Ils y a les amoureux de musique, et que je te publie en "no limit" le dernier morceau de leur star préférée, du chanteur à texte oublié et de toute pièce musicale classique justement très à propos vu leur état d'âme particulièrement inspiré.
Très concernés par la Culture également, les Artistes plastiques et les photographes.
Je ne parle pas de ceux dont c'est le métier** mais de ceux dont la carrière est contrariée ou tardive, plus ils publient sans sélectionner, plus ils saturent leur mur et le mien.

Dans mon collimateur, il y a aussi ceux pour lesquels, leur vie quotidienne est manifestement d'un intérêt primordial, du café du matin aux meilleurs moments de leurs vacances idylliques les pieds en éventail devant toutes les mers turquoises du monde (je confesse, je l'ai fait une fois), rien ne nous est épargné et surtout les frasques du petit dernier qui parfois a 18 ans !

Je vous fais rire, là ?

Enfin, j'imagine qu'il y en a qui rigolent, ça ne va pas durer, j'en ai pour vous aussi !

Très actifs également sont tous les concernés par la société, la politique, la religion et la philosophie (pardon pour le melting-pot).
Que des sujets chiants !
Leur propos généralement pondérés à la base suscitent, à la vitesse d'une connexion en fibre optique, des réponses passionnées et prétendument émérites s'achevant le plus souvent en bagarres combien stériles puisque fondamentalement tout le monde se voit écrire avec un narcissisme affolant. Si tu oses un petit avis parce que le sujet t'intéresse, bien que tu aies réfléchi à ne choquer personne, tu te retrouves crucifié encore plus vite que Jésus face à Pilate !

Il y a les scientifiques et les geeks qui poil-de-cultent sur la moindre faille de ton discours béotien mais surtout s'expriment avec tous des mots que tu connais (presque) mais dont le sens syntaxique t'échappe totalement.

Ok, on pourrait se gausser aussi des écrivains ratés qui publient leurs mille idées et réparties inédites sur leur blog.
Mais je n'en connais pas, vous bien ?

En fait, ceux que je déteste vraiment, ce sont les voyeurs contre lesquels je ne peux rien. Je les imagine tapis derrière la lumière bleutée se gaussant jugeant mais se gardant bien de sortir du bois. Un petit j'aime chichement distribué sans jamais s'exposer à aucune critique tu ne sauras vraiment jamais ce qu'ils pensent sauf à les inviter à se voir.

Puis il y a mes amis de la vraie vie*** qui refusent de paraître sur FB, ils m'ennuient aussi, je ne peux pas les critiquer par écran interposé, je dois le faire en direct mais eux aussi doivent mettre des gants pour exprimer leurs idées et Facebook a un pouce relevé mais souvent sans mitaine !

Eh, bien voilà, c'est fait.

Bien entendu tout cela n'était que caricature et je n'ai strictement aucun contact monomaniaque, toute ressemblance avec quelqu'un de réel serait purement fortuite et tous mes lecteurs publient avec modération et éclectisme. Si vous vous êtes senti visé, vous avez tout faux, car vous, toi, mon ami, mon lecteur, tu partages un peu de tout sans obsession et en bonne convivialité et surtout tu vérifies tes sources !

Pourquoi me moquerais-je de toi?

Me serais-je moquée ?

* Oui, je succombe à l'anglicisme, "so cute" me paraît plus mièvre que "si mignon" et plus représentatif  de la superficialité anglo-saxone.
** Je salue Gérard Michel, confrère et ancien professeur, né un crayon au bout des doigts, qui ne saturera jamais assez mon mur !
*** Je tiens à préciser que j'ai moins de 10 contacts que je n'ai jamais rencontrés en chair et en os et avec lesquels j'ai eu une discussion in visu. Dans la dizaine, j'ai eu des discussions via FB.

Et voilà, 40 ans après la dernière victoire de la France au concours Eurovision, une sexa aux yeux de lumière a rejoint le club : Marie Myriam, en tant que portugaise d'origine, elle a dû apprécier la magnifique victoire de Salvador ce week-end.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/55