Saison 2.25 : Le retour du pinceau

une-journee-a-la-mer.JPGComme annoncé dans ce billet , il y a quelques mois Bobonne a ressorti sa mallette, ses pinceaux encore souples, ses tubes de peinture presque figés par 10 ans d’attente et pris la direction de l’Atelier Perché * pour un come back pictural qu’elle espère esthétique !
Dans une sympathique ambiance résolument vintage quant à l’âge des participants, dans une bonne humeur parfois collégienne (surtout les pots d’anniversaire) et un amour de l’art partagé, elle a tenté de réaliser tout ce qui lui pose problème artistiquement parlant.



le-choc.JPGPlutôt habile, en tout cas à l’aise, dans la peinture à l’huile sur bois à grands coups de pinceau ou couteau avec pour thème des êtres humains et/ou des compositions plus ou moins surréal-expressionnistes, j’ai essayé de me mettre en difficulté sur ce que je maîtrise mal.
En premier lieu, peinture abstraite sur base d’un morceau de pub recadrée, huile sur multiplex backélisé, appelée finalement : "Le grand choc".

chez-le-photographe.JPGEnsuite, sur toile (d’un magasin très discount), interprétation d’une photo familiale côté maternel (je dirais de 1944-45) : Richard, mon grand-père (idéalisé), Jeanne ma grand-mère, Francis mon oncle et Marie ma mère, en acrylique camaïeu de sépia ce qui est très différent de la peinture à l’huile pour moi plus facile et l’interdiction de me lâcher dans le très coloré qui est ma tendance naturelle ! Inspiration avouée du peintre liégeois Alonsi (première période)**.

Emmenée par l’ambiance rétro, "Une journée à la mer" (image d’accroche), huile sur toile sur base d’une photo datée 1938 où mes deux tantes (celles habillées identiquement) semblent s’amuser beaucoup avec leurs amies avant ces terribles années de guerre qui allaient ternir leur fin d’adolescence.



Enfin, deux portraits sur carton toilé, peinture mixte huile/eau (oui, ça existe, permet la retouche et l’empâtement mais sèche assez vite) sur base de cartes d’identité minuscules de mon grand-père paternel, Georges (carrément magnifié) et de ma grand-mère (1938), Marie, un an avant sa mort à l’âge de 42 ans. g-de-troyer.JPG marie-leblan.JPG

* Animé dans la bonne humeur par la peintre Nadine Fabry
** Robert Alonzi

Prise par mon fameux déménagement dont je vous narrerai sous peu les ultimes péripéties, mon billet était donc moins écrit mais j’espère que vous apprécierez. J’en profite pour exhorter mes lecteurs.trices à en partager un de leurs favoris sur FB pour ses utilisateurs, par mail ou carrément SMS pour les autres ! J’aimerais dépasser les 100 abonnés sur FB et arriver à une moyenne de 40 visites par jour du blog (je suis à +/- 30 mais il y a les robots).

Facebook

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://accessit.be/index.php?trackback/112